Toutes les eaux ne se valent pas. Choisissez en connaissance de cause

Eau du robinet, eaux minérales, systèmes de filtration élaborés ou simples, ioniseurs d’eau, trouvez ici des informations sur la plupart des eaux…,

L’eau est la substance la plus importante sur Terre. Boire beaucoup au quotidien est essentiel à notre santé. L’eau transporte des nutriments aux cellules, aide à la digestion, élimine les toxines, elle est indispensable pour maintenir le métabolisme. Nos corps sont constitués jusqu’à 75% d’eau, et être bien hydraté est essentiel à notre santé et à notre vie. Mais toutes les eaux ne se valent pas : pureté ; capacité antioxydantes ; richesse en minéraux ; qualité de la chaîne de production.

De nombreux points sont à considérer pour choisir son eau. Vous trouverez ci-dessous une information sur la qualité et l’innocuité des eaux d’usage courant ainsi que sur les systèmes de traitement de l’eau de consommation : eau du robinet ; eaux en bouteille ; eau d’osmose inverse ; ainsi que sur différents systèmes de filtration depuis les carafes jusqu’au ioniseurs bas de gamme. Vous comprendrez pourquoi les ioniseurs d’eau Kangen Enagic sont sans comparaison possible.

Les eaux du réseau public (eau du robinet)

Une eau accessible à tous au quotidien, un bien public dont la qualité pose pourtant aujourd’hui question…,

L’eau du réseau public (eau du robinet) :

Il est évident que l’eau du robinet offre un qualité de base, et a contribué à la santé publique durant l’ère moderne. Toutefois les choses évoluent et des enquêtes montrent que l’eau du robinet contient une quantité grandissante de produits chimiques qui n’étaient absolument pas réglementés par des normes de sécurité. Les niveaux sont généralement faibles, mais la multiplicité des traces présentes s’additionnent néanmoins selon les études. 50% du réseau hygrométrique Français contiendrait des niveaux de nitrates supérieurs aux tolérances européennes. Si l’on en a les moyens, peut-on, doit-on continuer à compter sur l »eau du réseau pour notre apport quotidien ? A chacun de s’informer et de répondre à cette question pour faire ses choix.

Du poison dans l'eau du robinet ! Documentaire / France 3 & France Télévision

Un documentaire réalisé par Sophie Le Gall

Produit par Ligne de Mire, sur France 3, avec la participation de France Télévisions

Voir l’émission sur Youtube

Depuis quelques années, des citoyens et des scientifiques isolés tirent la sonnette d’alarme sur ces poisons qui coulent de nos robinets. Partout en France, l’eau potable charrie désormais une trentaine de résidus médicamenteux :

Sophie Le Gall, la réalisatrice, a parcouru la France pour recueillir les preuves de la contamination de l’eau et interpeller les autorités…Pesticides, nitrates, aluminium, radon, médicaments… L’eau du robinet en France est chargée d’agents polluants et l’état ne semble pas se soucier de cette réalité. Dans ce documentaire, vous allez voir à quel point l’eau que boivent les gens au robinet est chargée en agents polluants ou radioactifs plus ou moins nocifs pour la santé.

Pesticides, nitrates, aluminium, radon, médicaments… L’eau du robinet en France est chargée d’agents polluants et l’état ne semble pas se soucier de cette réalité. Dans ce documentaire, vous allez voir à quel point l’eau que boivent les gens au robinet est chargée en agents polluants ou radioactifs plus ou moins nocifs pour la santé.

Présenté par Marie Drucker

C’est un danger invisible qui menace les foyers, une menace pour la santé des Français, des plus jeunes aux plus âgés. Les citoyens l’ignorent, l’eau potable qui coule de leurs robinets est souvent contaminée.

Munie d’une valise multimédia équipée d’éprouvettes, Sophie Le Gall, la réalisatrice de ce documentaire d’investigation a parcouru la France pour recueillir les preuves de la contamination et interpeller les autorités.

Dans le Centre, en Normandie ou en Charente, elle regorge de pesticides ou de nitrates, ces traitements chimiques qui peuvent provoquer des cancers. Les autorités le savent mais elles délivrent régulièrement des dérogations qui permettent de distribuer une eau impropre à la consommation.

Dans des villages d’Auvergne ou à Saint Etienne, les habitants boivent une eau blanchie avec de la poudre d’aluminium qui peut déclencher la maladie d’Alzheimer. Les doses dépassent largement le seuil de risque fixé par les scientifiques

mais la réglementation ignore les dangers de ce neurotoxique. Elle fait aussi l’impasse sur le radon, ce gaz hautement radioactif qui contamine l’eau potable dans le Limousin.

L'eau que nous buvons est-elle potable ? Emission Science publique France Culture

France Culture : Emission Science publique M Alberganti

La question peut paraître saugrenue. A l’évidence, la facture que nous réglons à notre fournisseur d’eau, tel qu’un syndicat intercommunal d’addiction d’eau potable, concerne bien de l’eau… potable. C’est-à-dire propre à la consommation humaine. D’où la surprise de certains d’entre vous qui, comme moi, ont reçu, avec leur facture, une page intitulée « quelle eau buvons-nous ? » et signée par l’Agence régionale de santé, l’ARS. Cette page indique en conclusion, dans mon cas, que, je cite, « l’eau de votre réseau est toujours déclarée non conforme en vue de la consommation humaine », fin de citation. En cause, une teneur moyenne en arsenic ce 11 microgrammes par litre supérieure à la valeur limite admissible de 10 microgrammes par litre. Ainsi donc, l’eau qui coule de mon robinet n’est pas potable…

De quoi être saisi d’une certaine surprise. D’autant que l’eau ainsi distribuée reste au prix de l’eau potable. Il est seulement impossible de la boire ou de l’utiliser pour faire de la soupe, des pâtes ou de la purée. En fait, ce n’est simplement pas de chance. Selon le ministère de l’écologie, 96,8% de la population française est alimentée avec une eau conforme en permanence aux normes de qualité. Vraiment pas de chance, donc.

Néanmoins, lorsque l’eau est déclarée conforme, cela ne signifie pas qu’elle est exempte de molécules plus ou moins indésirables. Ainsi, l’enquête réalisée en avril 2013 par le magazine 60 millions de consommateurs en partenariat avec l’association France Libertés, montre que huit sur dix des prélèvements réalisés contiennent une à quatre molécules sur les 85 recherchées. L’eau en bouteille, beaucoup plus chère, n’est pas, pour autant d’une pureté sans tâche. Sur les 47 échantillons analysés par 60 millions de consommateurs, 10 présentaient des contaminations.

Comment se fait-il que, malgré les traitements destinés à la rendre potable, l’eau du robinet puisse se retrouver impropre à la consommation humaine ?

Quel est le circuit des molécules de contaminants provenant de pesticides ou de médicaments que l’on retrouve dans les eaux du robinet et dans certaines bouteilles ?

Comment fonctionnent le millier de dérogations accordées par les préfets à plus de 400 communes en France afin qu’elles puissent distribuer de l’eau dépassant les seuils limites en nitrates, arsenic, atrazine, glyphosate et autres polluants ?

Pourquoi l’eau est-elle potable dans certains départements alors que dans d’autres elle ne l’est pas ?

L’information du public sur la qualité de l’eau du robinet ou en bouteille est-elle suffisante ?

Qualité de l'eau, à qui faire confiance / Enquête 60 millions de consommateurs & France Libertés

Extrait d’une enquête de 2013 : 60 Millions de consommateurs

Des traces de pesticides et de médicaments, dont un pour traiter le cancer du sein, ont été décelés dans environ une bouteille d’eau sur cinq, et sur 8 sur 10 prélèvements d’eau du robinet, révèle une étude de 60 millions de consommateurs et de la Fondation France Libertés – avril 2013…

Qualité de l’eau, à qui faire confiance ?

L’enquête  «ne met absolument pas en cause l’honnêteté des embouteilleurs», mais interroge la contamination de l’environnement par les pratiques humaines, ajoute-t-il. «Il y a inquiétude sur la qualité de la ressource globale», résume M. Laurenceau, qui appelle, avec France Libertés, à «la remise à plat des normes de qualité» prenant en compte les nouveaux polluants. «Sur l’ensemble des marques, il y a un problème, poursuit M. Laurenceau. «Les embouteilleurs sont extrêmement prudents mais ça interpelle de voir qu’il peut y avoir (des micropolluants), même si c’est infinitésimal, qui ne devraient pas être là».

L’analyse a porté sur 47 bouteilles d’eau, trois bonbonnes d’eau, et une dizaine d’échantillons d’eau du robinet prélevés dans trois départements.Sur les bouteilles d’eau étudiées — portant sur l’ensemble du marché –, 37 ne présentaient aucune trace des 85 molécules recherchées. Dix en revanche contenaient des résidus de médicaments et pesticides.

Hormones de synthèse et vasodilatateurs

«La grande surprise», écrit 60 millions de consommateurs, est la présence de tamoxifène, hormone de synthèse utilisée dans le traitement du cancer du sein, dans la Mont Roucous, Saint Yorre, Salvetat, Saint Armand (Du Clos de l’abbaye) et Carrefour Discount (Céline Cristaline). «La teneur est infime», mais c’est «suffisant pour qu’on s’interroge sur la pureté originelle imposée par la règlementation des eaux minérales», souligne le magazine, qui précise avoir procédé deux fois à l’analyse des échantillons après contestation de la part des embouteilleurs des premiers résultats et de la méthodologie employée accusée de produire de «faux positifs». «La seconde analyse a confirmé cette présence, sans que nous soyons en mesure d’en expliquer l’origine», écrit 60 millions de consommateurs. «L’affaire est suffisamment sérieuse pour qu’on lance des analyses à plus grande échelle», estime M. Laurenceau.

Du Buflomédil et du Naftidrofuryl, des vasodilitateurs, ont été également détectés dans l’Hepar, pour le premier, et dans la Saint Armand pour le second. Par ailleurs, des traces d’Atrazine et d’Hydroxyatrazine, des désherbants pourtant interdits en 2001 mais très persistants, ont été trouvées dans la Vittel (Grande source), la Volvic (Clairvic), la Cora (Saint-Pierre), et la Cristaline (Louise).

L’eau du robinet également concernée

Et l’eau du robinet ? Sur 10 prélèvements, huit contiennent une à quatre molécules sur les 85 recherchées, principalement des pesticides mais aussi des résidus de médicaments dont, à nouveau, du tamoxifène décelé notamment en milieu urbain (Rennes et Limoges). Enfin, sur les trois bonbonnes, des traces de Diéthylphtalate ont été trouvés dans l’Obio, et de Bisphénol A, d’Atrazine et de retardateur de flamme dans la Culligan Val-de-Marne. «Si tous les micropolluants sont ici présents en très faibles teneurs, leur variété interroge sur les potentiels effets cocktail», souligne 60 millions de consommateurs.

Le magazine et France Libertés, qui ont lancé en 2011 l’Opération transparence sur l’eau, ont publié en mars une carte de la qualité de l’eau potable en France, montrant que les seuils limites en polluants étaient dépassés dans près de 420 communes grâce à des dérogations, sans risque sanitaire immédiat.

Les eaux en bouteille

Traces de pesticides, de médicaments dans de nombreuses eaux en bouteille du marché…,

Les eaux en bouteille :

Dans le cadre d’une enquête de 60 Millions de consommateurs. Des traces de pesticides et de médicaments, dont un pour traiter le cancer du sein, ont été décelés dans environ une bouteille d’eau sur cinq, révèle une étude de 60 millions de consommateurs et de la Fondation France Libertés en avril 2013…L’enquête  ne met absolument pas en cause l’honnêteté des embouteilleurs, mais interroge la contamination de l’environnement par les pratiques humaines, ajoute-t-il. «Il y a inquiétude sur la qualité de la ressource globale», résume M. Laurenceau, qui appelle, avec France Libertés, à «la remise à plat des normes de qualité» prenant en compte les nouveaux polluants. «Sur l’ensemble des marques, il y a un problème, poursuit M. Laurenceau. «Les embouteilleurs sont extrêmement prudents mais ça interpelle de voir qu’il peut y avoir (des micropolluants), même si c’est infinitésimal, qui ne devraient pas être là».

Hormones de synthèse et vasodilatateurs : «La grande surprise», écrit 60 millions de consommateurs, est la présence de tamoxifène, hormone de synthèse utilisée dans le traitement du cancer du sein, dans la Mont Roucous, Saint Yorre, Salvetat, Saint Armand (Du Clos de l’abbaye) et Carrefour Discount (Céline Cristaline). «La teneur est infime», mais c’est «suffisant pour qu’on s’interroge sur la pureté originelle imposée par la règlementation des eaux minérales», souligne le magazine, qui précise avoir procédé deux fois à l’analyse des échantillons après contestation de la part des embouteilleurs des premiers résultats et de la méthodologie employée accusée de produire de «faux positifs». «La seconde analyse a confirmé cette présence, sans que nous soyons en mesure d’en expliquer l’origine», écrit 60 millions de consommateurs. «L’affaire est suffisamment sérieuse pour qu’on lance des analyses à plus grande échelle», estime M. Laurenceau.

.

Qualité de l'eau, à qui faire confiance / Enquête 60 millions de consommateurs & France Libertés

Extrait d’une enquête de 2013 : 60 Millions de consommateurs

Des traces de pesticides et de médicaments, dont un pour traiter le cancer du sein, ont été décelés dans environ une bouteille d’eau sur cinq, et sur 8 sur 10 prélèvements d’eau du robinet, révèle une étude de 60 millions de consommateurs et de la Fondation France Libertés – avril 2013…

Qualité de l’eau, à qui faire confiance ?

L’enquête  «ne met absolument pas en cause l’honnêteté des embouteilleurs», mais interroge la contamination de l’environnement par les pratiques humaines, ajoute-t-il. «Il y a inquiétude sur la qualité de la ressource globale», résume M. Laurenceau, qui appelle, avec France Libertés, à «la remise à plat des normes de qualité» prenant en compte les nouveaux polluants. «Sur l’ensemble des marques, il y a un problème, poursuit M. Laurenceau. «Les embouteilleurs sont extrêmement prudents mais ça interpelle de voir qu’il peut y avoir (des micropolluants), même si c’est infinitésimal, qui ne devraient pas être là».

L’analyse a porté sur 47 bouteilles d’eau, trois bonbonnes d’eau, et une dizaine d’échantillons d’eau du robinet prélevés dans trois départements.Sur les bouteilles d’eau étudiées — portant sur l’ensemble du marché –, 37 ne présentaient aucune trace des 85 molécules recherchées. Dix en revanche contenaient des résidus de médicaments et pesticides.

Hormones de synthèse et vasodilatateurs

«La grande surprise», écrit 60 millions de consommateurs, est la présence de tamoxifène, hormone de synthèse utilisée dans le traitement du cancer du sein, dans la Mont Roucous, Saint Yorre, Salvetat, Saint Armand (Du Clos de l’abbaye) et Carrefour Discount (Céline Cristaline). «La teneur est infime», mais c’est «suffisant pour qu’on s’interroge sur la pureté originelle imposée par la règlementation des eaux minérales», souligne le magazine, qui précise avoir procédé deux fois à l’analyse des échantillons après contestation de la part des embouteilleurs des premiers résultats et de la méthodologie employée accusée de produire de «faux positifs». «La seconde analyse a confirmé cette présence, sans que nous soyons en mesure d’en expliquer l’origine», écrit 60 millions de consommateurs. «L’affaire est suffisamment sérieuse pour qu’on lance des analyses à plus grande échelle», estime M. Laurenceau.

Du Buflomédil et du Naftidrofuryl, des vasodilitateurs, ont été également détectés dans l’Hepar, pour le premier, et dans la Saint Armand pour le second. Par ailleurs, des traces d’Atrazine et d’Hydroxyatrazine, des désherbants pourtant interdits en 2001 mais très persistants, ont été trouvées dans la Vittel (Grande source), la Volvic (Clairvic), la Cora (Saint-Pierre), et la Cristaline (Louise).

L’eau du robinet également concernée

Et l’eau du robinet ? Sur 10 prélèvements, huit contiennent une à quatre molécules sur les 85 recherchées, principalement des pesticides mais aussi des résidus de médicaments dont, à nouveau, du tamoxifène décelé notamment en milieu urbain (Rennes et Limoges). Enfin, sur les trois bonbonnes, des traces de Diéthylphtalate ont été trouvés dans l’Obio, et de Bisphénol A, d’Atrazine et de retardateur de flamme dans la Culligan Val-de-Marne. «Si tous les micropolluants sont ici présents en très faibles teneurs, leur variété interroge sur les potentiels effets cocktail», souligne 60 millions de consommateurs.

Le magazine et France Libertés, qui ont lancé en 2011 l’Opération transparence sur l’eau, ont publié en mars une carte de la qualité de l’eau potable en France, montrant que les seuils limites en polluants étaient dépassés dans près de 420 communes grâce à des dérogations, sans risque sanitaire immédiat.

Emission "La Quotidienne” Eaux en bouteilles faut-il les interdire ? France 5 / France Télévisions

La consommation d’eau en bouteille est un marché juteux, mais sont-elles sans danger ?

En 2015, nous avons bu et acheté plus de 8 milliard de litres d’eau en bouteille. Mais voilà, cela pose plusieurs problèmes : présence de pesticides dans l’eau, plastiques polluants, monopolisation des sources d’eaux… Alors faut-il interdire l’eau en bouteille ?

Voir l’émission sur Youtube

Mesures à l'ORP mètre du caractère oxydant ou antioxydants d'eaux / Distributrice Kangen Enagic

Mesure du caractère oxydant ou antioxydants de diverses eaux

Expérience simple de mesure du caractère oxydant ou antioxydant de différentes eaux à l’aide d’un testeur “ORP mètre” (les valeurs en millivolts positives indiquent le caractère oxydant d’une eau, et les valeurs négatives en millivolts révèlent la capacité antioxydante d’une eau.
Diverses eaux minérales de marques testées :
=> Valeurs en millivolts (MV) de +210MV à +290MV => très oxydantes
Eaux du robinet :
=> Valeurs en millivolts (MV) de +250MV => très oxydantes
Carafes filtrantes :
=> Valeurs en millivolts (MV) de +250MV => très oxydantes.
Eaux d’oniseurs bas de gamme :
=> Valeurs en millivolts (MV) de -35MV => légèrement antioxydantes.
Eaux d’ioniseurs Kangen :
=> Valeurs en millivolts (MV) de -350MV => fortement antioxydantes.

Cette expérience démontre le potentiel visiblement antioxydant unique de l’eau ionisée Kangen alors que toutes les autres eaux testées ici s’avèrent oxydantes et que des ioniseurs bas de gamme produisent quand à eux une eau à valeur MV –35, soit 10 fois moins antioxydante que celle des ioniseurs Kangen.

A noter : cette expérience de mesure est menée par une distributrice Enagic – USA
Voir la vidéo de l’expérience sur Youtube

Eau d’osmose inverse

Suppression des minéraux et un gaspillage énorme d’eau. Peut-on la dire saine et écologique ?

Système de filtration : eau d’osmose inverse

Ce processus de filtration se révèle efficace dans les régions ne bénéficiant pas de réseau d’eau potable traitée. Le problème de ce processus est que des produits chimiques dangereux, tels que des pesticides, herbicides et du chlore sont des molécules plus petites que l’eau et qu’ils peuvent donc passer plus librement par le filtre. En outre, l’eau d’osmose inverse élimine les minéraux sains et naturels qui se trouvent dans l’eau minérale.

Le Dr Jean-Paul Curtay aime citer un cas extrême de leur danger : si vous courez un marathon, vous perdez énormément de sels minéraux via la transpiration… et si à ce moment-là vous buvez un litre d’eau pure (sans minéraux), vos cellules risquent de se gorger d’eau et vous allez vous mettre à gonfler… dans le cerveau, cela peut provoquer un œdème cérébral… qui peut vous tuer !

Ces minéraux donnent non seulement un meilleur goût à l’eau mais ils ont une fonction vitale dans le corps humain. Lorsque ces minéraux sont éliminés, l’eau ne peut pas être saine. Ajoutez à cela que 7,6 ou 11,3 litres d’eau sont gaspillés pour produire 3,78 litres d’eau osmosée purifiée… Le gaspillage d’eau est de 200 à 300%, et à l’heure du management de la ressource naturelle vitale qu’est l’eau potable, nous voyons pourquoi l’eau d’osmose inverse ne peut pas être une alternative envisageable.

Les carafes filtrantes : des faux amis

Filtration peu efficace, suppression d’éléments utiles et risque de prolifération de bactéries en usage domestique…,

Système de filtration : les carafes filtrantes de toutes marques

Très en vogue, ces carafes ont étés testées par 60 Millions de consommateurs. Si elles filtrent en effet le chlore, elles sont peu efficaces sur les nitrates et n’apportent aucune potabilité supplémentaire à l’eau du réseau public. Mal utilisées ces carafes peuvent même altérer l’eau. En fait ce n’est que sur le plan du goût qu’elles peuvent avoir un avantage. Testées en situation domestiques réelles par 60 Millions de consommateurs il apparait que les filtres – devant être changés chaque mois avec les précautions les plus grandes – deviennent potentiellement des nids à bactéries. Sur 31 eaux du robinet 30 étaient testées potables en sortie du robinet. Puis sur ces mêmes eaux testées en sortie de carafes filtrantes 27 cas sur 31 s’avéraient non potables…

Vidéos des émissions : “Question de santé” - et - “La question conso” - France 5

Vidéos des émissions Question de santé et La question conso – France 5

Vidéos des émissions : “Question de santé” – et – “La question conso” – France 5
Voir les vidéos sur Youtube

Les ioniseurs bas de gamme

Qualité d’eau faible, débits faibles, et faible longévité des appareils…

Les concurrents bas de gamme d’Enagic

Enagic Japon est l’inventeur de la fontaine ioniseur d’eau Kangen. On voit aussi sur le marché des ioniseurs lowcost, les prix sont attractifs, payer peu cher c’est bien, mais, qu’achèteriez vous vraiment pour ces et quels bénéfices réels ? Pourquoi cette différence de prix entre les ioniseurs Enagic et les modèles des autres marques ? Le choix de votre eau est un choix essentiel et votre satisfaction dépendra de la qualité de la fontaine ioniseur d’eau Kangen que vous allez choisir. Alors, faites un comparatif complet. Fiabilité notoriété et certifications des entreprises fabricantes. Qualité de conception, de fabrication et des composants de fontaines du marché. Qualité et quantité d’eau produite. Qualité de conception et durabilité des machines. Service après vente, service de maintenance, et raparabilité des appareils pour un juste prix. Durée, qualité, limitation de garanties sur votre fontaine Kangen.Sur tous ces points et sur de nombreux autres, vous verrez combien les fontaines Kangen Enagic distancent tout leurs concurrents pour vous offrir une qualité durable. Et posez vous la question : pour une voiture, choisiriez-vous un véhicule jetable ou préférerez-vous une qualité durable, écologique et sans obsolescence programmée…?

Voir les points faibles des appareil concurrents en détail

Aucune des machines concurrents ne possède autant de certifications qu’Enagic :

Enagic entreprise multi-certifiée :

fiable et solide, depuis plus de 40 ans Depuis sa création Enagic à toujours travaillé sur la qualité des produits, des composants et des services liés. C’est la seule société certifiées pour la fabrication de dispositifs médicaux au Japon. La société Enagic est également certifiée ISO 9001 (management de la qualité) ISO 14001 (management environnemental) ISO 13485 (fabrication de dispositifs médicaux) et possède nombre de certificats de qualité internationaux. Ces certifications et la durée d’existence de l’entreprise prouvent la fiabilité et le sérieux dans toute la chaîne de fabrication et de distribution. Ce sont les seuls appareils qui est recommandé et reconnu par une association non commerciale de plus de 6500 médecins et chirurgiens au Japon. En 2004, Enagic a reçu le prix de l’International Earth Environnement University (I.E.E.U.) pour une exceptionnelle contribution dans les sciences de l’environnement, et tant d’autres distinctions (voir la page certifications de ce site).

La qualité de conception, de fabrication et des composants :

Le cœur d’un ioniseur est constitué de plaques de titane platinée. Chez Enagic ces plaques de titane platiné sont solides, faites de titane plein. Ces plaques de titane sont plaquées de platine par trempage (plongées dans le platine, et non aspergées) il en résulte une couche de platine plus importante et plus régulière. Nos ioniseurs possèdent donc beaucoup plus de platine, de plus le type de platine utilisé par Enagic est de la plus haute qualité disponible, destiné aux appareils médicaux. De leur coté les concurrents produisent des plaques en mailles de titane platiné par aspertion d’une surface jusqu’ 4,5 fois inférieure à celles d’Enagic et d’un platinage irrégulier et moins important. A l’utilisation sur la durée (selon la dureté de votre eau) le nettoyage dépôts de minéraux sur les plaques en mailles deviendra très difficile et votre ioniseur sera de moins en moins efficace. Il finira par ne plus pouvoir produire d’eau alcaline. C’est un problème courant avec les ioniseurs actuels concurrents. C’est pourquoi Enagic utilise pour sa production d’ioniseurs des plaques solides et lisses qui évite largement les dépôts minéraux, et les rend plus faciles à nettoyer. Cela améliore la performance et la durabilité des appareils Enagic qui supportent des années d’utilisation (durée de vie des fontaines Enagic de 15 à 20 ans avec l’entretien adéquat).

La qualité et la quantité d’eau produite :

Les ioniseurs Enagic produisent des eaux au spectre large depuis un pH de 2,5  à 11,5 alors que les concurrents ne vont que de pH3,0 à pH 11,0. La différence semble faible, pourtant, par exemple, pour une eau acide le pH minimum nécessaire à éliminer 99,9 % de bactéries est de ≥ 2,6 et un pH de 11,5 est nécessaire de façon à pouvoir enlever les pesticides des fruits et légumes. Pour les eaux Kangen – pH de 8,5 à 9,5 – c’est la qualité des plaques de titane platiné qui va déterminer la charge en hydrogène ionisé. Les plaques  de titane platiné Enagic ont une surface près de 4,5 fois plus grande que celles des appareils concurrents. Au coût actuel de l’once de de platine (environ 1000$). Ce seul point expliquerait la différence de prix. Les meilleurs ioniseurs Enagic possèdent de 7 à 8 plaques de titane platiné, exigeant un transformateur puissant (230W). Par comparaison, les meilleurs ioniseurs concurrents ont une surface d’ionisation 4,5 fois moindre pour une puissance de chauffe de 80W, apportant une eau considérablement moins ionisée.
Nos appareils ne s’arrêtent pas à cause d’une surchauffe, parce qu’ils n’ont pas de surchauffe. Nos appareils produisent un débit d’eau deux à trois fois supérieur à n’importe lequel de nos concurrents, même le plus proche.

La conception intelligente et durable d’Enagic vs/ les lowcost “jetables” :

Les filtres d’Enagic ont une durabilité pour la production de 12000 à 15000 litres d’eau, selon sa qualité. Le service maintenance et après-vente d’Enagic (à Paris pour la France), effectue les maintenances courantes et la réparations au besoin nécessaires. La conception des appareils est faite de manière à ce que par exemple le replatinage platine sur les plaques de titane (rarement nécessaire) s’effectue pour moins de 40€, alors que certains concurrents font payer ce service près de 700€. D’ailleurs, les fontaines Enagic Kangen sont garanties pièces et main d’œuvre de 3 à 5 ans selon le modèle, avec extension de garantie possible de 6 et 8 ans au total. Soyez vigilants sur la garantie des appareils concurrents car acheter à lowcost pour jeter votre machine au bout d’un an ou moins, est-ce vraiment une économie ? Les garanties des concurrents sont limitées et ne fonctionnent pas ou bien partiellement dans les zones géographiques avec de l’eau dure. Pour d’autres, la garantie a récemment changé et ne fonctionne que pour un volume d’eau limité. A vous de bien regarder les conditions de garanties pour ne pas vous faire berner. L’eau calcaire est un problème important pour n’importe quel ioniseur, mais pas avec les nôtres. Nos ioniseurs d’eau possèdent un filtre de nettoyage à 100% à base de citrus acide bio. Il nettoie les plaques en titane platiné en enlevant le calcaire. Il n’existe aucun autre ioniseur qui possède cette fonction clé. Ne sous-estimez pas cet aspect est essentiel c’est un énorme avantage dans tous nos ioniseurs, cela va permettre d’allonger sa durée de vie (de 15 à 20 ans en bonne conditions de maintenance).

En synthèse :

les ioniseurs concurrents d’Enagic, sont produits avec des composants moins qualitatifs, conçus à l’économie, aux garanties beaucoup plus limitées que les nôtres. Ils produisent un spectre d’eaux moins large des eaux moins qualitatives, en quantité plus limitée. Leur conception n’est pas durable et difficilement réparable, ou bien pour des coûts presque 20 fois supérieurs.

Vidéos sur les dangers des eaux

Quelques vidéos sur les dangers des eaux couramment utilisées…

Quelques articles sur le web

Sur le web vous trouverez quantité d'articles sur l'hydratation, l'eau Kangen, le bienêtre & autre encore. Nous en avons sélectionné quelques uns...

Les antioxydants sont-ils vraiment nécessaires à votre santé ?

C’est un mot Antioxydant très à la mode dans l’industrie alimentaire. Mais beaucoup n’ont aucune idée de ce que les antioxydants font réellement pour eux. C’est un mot qui paraît qualifier tout type de nourriture, de boisson ou de complément de “plus sain”. La plupart des professionnels minimisent l’importance des antioxydants, ne nous aidant pas à nous orienter. Ils prétendent que vous pouvez obtenir tout ce dont vous avez besoin dans la nourriture….

lire plus

Quelle quantité & quel type d’eau devriez-vous boire ?

Vous pouvez penser que vous buvez suffisamment d’eau. Mais ce que vous estimez être suffisant a une probabilité élevée de ne pas l’être. Les avantages pour la santé de boire plus d’eau sont bien documentés, mais nous oublions souvent de nous d’hydrater autant qu’il nous est nécessaire. Votre cerveau envoie des signaux de soif lorsque votre niveau d’hydratation plonge de 2-3%. Mais une baisse de seulement 1% d’hydratation suffit à nuire à vos performances mentales et physiques….

lire plus

7 Conseils pour vous aider à boire plus d’eau

L’eau est vitale pour notre santé, mais la plupart d’entre nous sont chroniquement déshydratés. Si vous ne faites pas un effort conscient pour boire beaucoup d’eau tous les jours, les chances sont élevées que vous êtes déshydraté ! Certains symptômes de déshydratation sont évidents, tandis que d’autres sont peu visibles. La soif, la sécheresse de la bouche, la sécheresse de la peau…

lire plus

Exemple de coûts comparés eau Kangen / Eaux minérales

Le prix d’achat de votre ioniseur Kangen Enagic s’amortit totalement entre 20 et 48 mois selon le modèle choisi…

Tableau indicatif comparatif de prix de revient eau Kangen / Eaux minérales courantes

Pour une consommation jour de 1,5L d'eau X 4 personnes. Coût de remplacement des filtres Enagic compris. Consultez nous pour + de précisions...

Type d'eau

Produit

Prix détail

Prix au litre

Coût annuel
de l'eau*

Coût total
sur 5 ans*

Coût total
sur 15 ans*

Modèle LeveLuK R

1920€

0,0036€

7,86€

1959€

2028€

Modèle LeveLuK K8

4392€

0,0036€

7,86€

4431€

4510€

Evian ou
La Rosée de la Reine

0,71€

0,47€

1033€

5165€

15495€

Mont Roucous
Ou Monoprix

0,77€

0,51€

1124€

5620€

16960€

Votre distributeur vous conseille…

Michel Ghezail, un des 1ers « découvreurs » et utilisateur de l’eau Kangen en France, vous accueille et vous conseille depuis près de 10 ans…,


Ancien cadre supérieur productique & qualité dans de grands groupes industriels. J’utilise l’eau Kangen depuis 2009 et je crois pouvoir dire qu’elle m’a sauvé la vie… En savoir plus sur Michel Ghezail…

Le conseil de votre distributeur

Elément conditionnel à l’émergence de la vie, l’eau est aussi le plus essentiel à son entretien et au maintien du bon fonctionnement du vivant. Votre organisme composé à 75% d’eau nécessite que vous choisissiez la meilleure eau possible pour son bon fonctionnement. Renseignez vous sur le web sur tout ce que l’eau Kangen peut apporter comme bénéfices.

Posez nous vos questions...

Votre Distributeur vous conseille pour l’acquisition de votre appareil…

ENAGIC possède de nombreuses certifications et distinctions qualité

Ces certifications par des organismes certificateurs officiels sont reconnues internationalement. Voir plus bas pour plus d'information...,

L’entreprise ENAGIC International Japon est certifiée conforme à la norme ISO 9001:2008 de management de la qualité pour la conception la fabrication et maintenance de générateurs d’eau électrolysée à usage médical et domestique. L’entreprise ENAGIC International Japon est certifiée conforme à la norme ISO 14001:2004 pour son management environnemental pour la conception la fabrication et maintenance de générateurs d’eau électrolysée à usage médical et domestique. L’entreprise ENAGIC International Japon est certifiée conforme à la norme ISO 13485:2011 pour son management de la qualité pour la conception la fabrication et distribution de générateurs d’eau électrolysée à usage médical.

En outre les appareils l’entreprise ENAGIC International Japon sont conformes à la norme EN 60335-1:12 pour les appareils électrodomestiques pour ses appareils de traitement et de purification de l’eau. L’entreprise ENAGIC International Japon titulaire d’une autorisation du Ministère de la santé du travail et du bien-être Japonais de commercialisation de dispositifs médicaux (territoire d’application : Japon). Est titulaire de licence de fabrication de dispositif médical par la préfecture d’Osaka – Japon. Membre de l’association de vente directe DSE pour le respect des droits du consommateur. Titulaire d’un certificat de conformité (WQA - USA) Association pour la Qualité de l’Eau... Voir les certificats sur le site enagiceu.com

Contactez nous

+33 (0)6 07 91 45 78

 

 

Nous écrire

Kangen France - Michel Ghezail
4, rue Bellefond
75009 Paris
[email protected]

t

FAQ

Voir les
questions fréquemment posées.
Ou poser une question...

 

Suivez Kangen France

Partagez1
+1
1 Partages